Les pires arnaques à éviter en 2017

Imprimer

 

(source : www.planet.fr)

Les escroqueries sont courantes et sévissent depuis longtemps mais certaines d’entre elles ont encore fait de nombreuses victimes depuis le début de l’année 2017. Découvrez-les.

La clé USB dans votre boîte aux lettres
Une clé USB en cadeau dans votre boîte aux lettres ? Pas du tout, c’est une arnaque ! La gendarmerie du Nord met en garde contre ce procédé imaginé par des escrocs, qui déposent une clé USB dans des boîtes aux lettres ou en laissent dans des lieux publics. En la branchant sur son ordinateur, la potentielle victime s’expose alors à des risques très importants, un virus se cachant à l’intérieur de la clé. En se propageant, le virus va accéder à toutes les données personnelles de l’utilisateur. Les escrocs pourront alors se servir d’informations bancaires ou autres données sensibles.

Le faux message d’appel à l’aide
Cette escroquerie se déroule par mail. Un internaute va découvrir du jour au lendemain que tous ses contacts ont disparu de son carnet d’adresses électroniques. Après avoir tenté en vain de les récupérer pendant plusieurs jours, le constat est clair : il ne peut rien faire et doit refaire le carnet d’adresses. Mais c’est là que le piège se referme : tous les contacts qui étaient dans le carnet d’adresses vont recevoir un message quelques jours plus tard. L’escroc qui se fait passer pour la victime demande de l’aide à ses amis et leur demande par conséquent de l’argent. De quoi facilement tomber dans le piège.

Le téléphone bloqué par la "police"
Plusieurs victimes ont été recensées depuis quelques semaines dans l’Hérault avec cette arnaque pour le moins innovante. Ces victimes ont vu leurs smartphones ou tablettes être bloqués à distance après avoir reçu un étonnant message provenance de l’adresse "police-mobile-blick.com". Pour le débloquer, il faut évidemment payer… mais avec une carte cadeau iTunes à 200 euros. Pour cela, les victimes doivent renvoyer le code de la carte à un numéro qui leur est indiqué. Evidemment, il ne s'agit pas d'un vrai message de la police, mais d'une escroquerie !

L’arnaque au marabout
Vous recevez dans votre boîte aux lettres un petit prospectus pour les services d’un marabout ? Il peut s’agir d’une arnaque et il faut donc rester très vigilant. Dans le Var, un homme était ainsi accusé d’avoir arnaqué un couple souffrant de dépression en se faisant passer pour un guérisseur. Le service était facturé 700 euros ! Il leur réclamait également des "objets qui puissent les représenter" : bijoux, tablette, téléphone… Le couple a versé au total plus de 4000 euros.

L'arnaque aux "faux souvenirs induits"
L’escroquerie est unique en son genre mais a coûté très cher à plusieurs victimes. Une kinésithérapeute a escroqué plusieurs femmes en travaillant sur leur mental et en allant jusqu’à leur fabriquer de faux souvenirs terribles et ainsi les rendre dépendantes à la thérapie. Un piège qui se refermait alors avec des séances facturées très chères (au moins 100 euros). Une victime a versé jusqu'à 800 000 euros sur une année.

Les faux sites administratifs
Ils semblent tout ce qu’il y a de plus normal mais cachent de véritables pièges. Les faux sites administratifs sont nombreux sur Internet. Ils proposent à des prix parfois exorbitants des services normalement gratuits pour les Français. Pour les reconnaître, il suffit souvent de regarder l’URL de la page. Ainsi, les sites officiels de l'administration se terminent par '.gouv.fr' ou '.fr' et non pas par '.gouv.org' ou '.gouv.com’. Il faut être très vigilant !

Le faux policier et le faux plombier
C’est un classique dans le domaine des arnaques : des escrocs mettent en place un stratagème en se faisant passer pour des professionnels. D’abord un faux plombier vient chez vous pour vérifier le réseau d’eau puis repart en indiquant n’avoir trouvé aucun problème. Vient ensuite un faux policier pour vous prévenir que le plombier était un escroc. Le faux policier – lui aussi un escroc ! - va alors demander à la victime si elle possède des bijoux et autres biens de valeur… pour ensuite lui dérober.

L’arnaque "Tu m’entends ?" par téléphone
C’est sans doute l’une des arnaques les plus dangereuses du moment, avec un procédé très intelligent. Il s’agit pour des malfaiteurs de vous appeler avec un numéro semblant provenir de la même région que vous. Au bout du fil, l’escroc va immédiatement vous demander "Tu m’entends ?". En répondant "oui", la victime ne le sait pas encore mais sa voix est enregistrée. Un son qui peut ensuite être utilisé par les malfaiteurs pour des paiements par téléphone.  

L’arnaque au "skimming"
Ce procédé existe depuis longtemps mais fait encore de nombreuses victimes. Appelée "skimming", l’escroquerie consiste pour des malfaiteurs à piéger des distributeurs de billets ou des automates de stations-service de parkings avec des encodeurs de cartes. Et pour ensuite les utiliser, ils installent également des caméras qui permettent de filmer les utilisateurs en train de taper leur code sur le clavier du distributeur.

L’arnaque aux torchons
Cette escroquerie touche principalement les personnes âgées. Concrètement, les escrocs vendent à des personnes considérées comme fragiles des torchons à des prix très élevés et de manière insistante. De la vente forcée à domicile qui peut là-aussi coûter très cher. Une nonagénaire vivant en Dordogne a par exemple dû acheter, sous la pression, des torchons pour… 5300 euros. Rien que ça !



Mairie de Trans en Provence

25 avenue de la gare
83720 Trans en Provence
Tel : 04 94 60 62 49
E-Mail : accueil@transenprovence.fr

Pwd by Coupons for Hostgator